10 questions à se poser avant le mariage

Lorsqu’une relation amoureuse fonctionne pendant sa période “test” – que nous appelons “rendez-vous” – il n’y a rien de plus naturel que de penser à s’engager à des niveaux plus profonds. Le mariage, ou la simple décision de partager le même toit, semble être la célébration d’une union qui a fonctionné et, par conséquent, serait une conséquence logique pour un couple qui s’aime. Mais il est nécessaire de prendre en compte plusieurs facteurs avant de fixer la date et de monter sur l’autel.

1 – Nos objectifs à long terme sont-ils similaires ou vont-ils dans des directions opposées ?

Pour qu’un mariage fonctionne, le couple doit avoir des objectifs de vie bien définis. En effet, des décisions telles que vivre dans une ville ou une autre, investir dans une entreprise X ou même avoir ou ne pas avoir d’enfants doivent être prises ensemble et seront la cause de désaccords constants, si chacun veut quelque chose de différent de son partenaire. Il est plus qu’obligatoire la nouvelle vie envisagée connaisse ses objectifs avant de se lancer.

2 – Quelles sont nos relations lorsque nous sommes seuls ?

Certaines relations ont tendance à être plus dynamiques lorsque le couple est inséré dans un contexte social, avec des amis ou de la famille, et cessent de fonctionner lorsque les partenaires sont seuls. Observez si vous continuez à vous entendre alors qu’il n’y a personne d’autre autour. Si la réponse est non, il vaut peut-être mieux repenser l’idée du mariage, car elle suppose que vous passerez beaucoup de temps seul.

3 – Travaillons-nous habituellement en équipe ?

Outre des objectifs communs et une relation détendue, les partenaires doivent cultiver l’habitude de travailler ensemble au quotidien. Cela signifie que l’un doit aider l’autre dans les différentes tâches, qu’elles soient domestiques ou financières, au lieu d’attendre que l’autre fasse tout lui-même. En d’autres termes, il est essentiel qu’ils jouent tous les deux dans la même équipe.

4 – Quel genre de parents serions-nous ?

Le futur père et la future mère sont-ils prêts à être parents ? Si oui, à quoi ressembleront-ils ? Chaque personne à eu son propre passé avant qu’il ne rencontre le grand amour. L’union de ces deux êtres va-t-il influencer le genre d’éducation qui leur ont été donnée ? Changer peut-être mais dans le bon ou le mauvais sens ? Dans un couple qui projette de créer un futur ensemble, les questions concernant les enfants sont capitales. Leur amour et leur relation sont-ils assez forts pour durer jusqu’à la mort ? Car sinon, ils pourraient risquer de faire face au divorce, mot effrayant et malheureux pour les enfants.

5 – Sommes-nous en phase financière ?

Il y a deux situations possibles : soit le couple veut une vie sans engagements financiers, comme le financement de la maison et de la voiture, soit le couple veut ces engagements. Tant qu’ils veulent tous les deux la même chose, très bien. Le problème, c’est quand l’un veut acheter une maison, alors que l’autre préfère passer ce voyage de vacances. En plus de pouvoir subvenir à ses besoins, le couple veut investir de l’argent dans les mêmes choses.

6 – Les combats et les discussions sont-ils communs ?

À partir du moment où le couple commence à partager la même maison, à dormir et à se réveiller ensemble, la fréquence des discussions a naturellement tendance à augmenter. Par conséquent, si vous vous battez déjà beaucoup en vivant séparément, il y a de fortes chances que la vie commune devienne difficile après le mariage. Repensez votre relation avant de dire oui.

7 – Quels sont nos rapports avec la famille de l’autre ?

Le lien avec la famille de votre partenaire est fondamental, puisqu’il s’agira également de votre famille après le mariage. De la même manière, avoir une relation agréable avec sa famille aide beaucoup à réduire les risques de malentendus inutiles.

8 – Connaissons-nous les dérogations qui doivent être faites pour que le mariage fonctionne ?

Une vie à deux exige que les deux parties cèdent à un moment donné et qu’elles comprennent qu’il est nécessaire de renoncer aux privilèges propres au célibat, pour le bien du mariage.

9 – Connaissons-nous et respectons-nous le choix religieux de l’autre ? Est-ce un problème pour élever nos enfants, par exemple ?

Cela peut sembler impossible, mais l’affinité des croyances religieuses peut être une aide pour que le couple se comprenne. Lorsque les enfants arrivent, par exemple, les partenaires voudront les élever selon une certaine doctrine, et s’ils ne sont pas d’accord sur la manière dont cela fonctionnera, ils peuvent avoir des problèmes.

10 – Avons-nous plus que de l’amour ?

Cela peut sembler pessimiste, mais ce n’est rien d’autre que la vérité : l’amour ne suffit pas pour maintenir un mariage durable. L’amitié, la confiance et la complicité sont nécessaires entre les partenaires, qui sont des sentiments solides sur lesquels on peut construire une vie à deux. Être de futurs parents implique un engagement à vie, une union parfaite de deux âmes prêtes à tout pour leur couple et leurs enfants.